Flottants dans l'espace, les créations de Gladys Nistor illuminent une dimension imaginaire. Son travail est espiègle et paradoxal. Sculptrice du vide, Gladys Nistor affectionne les contrastes intenses : noir/blanc, ordre/chaos, étrange/familier, chaud/froid, matière/vide, ombre/lumière, qu’elle manie avec une extrême simplicité pour susciter surprise et émotion. Elle utilise la géométrie pour explorer et créer des métaphores autour du fragile et du provisoire. Ses œuvres transforment la perception de l’environnement et nous interrogent. 

 

Sont-elles bi ou tri dimensionnelles ? Comment tiennent-elles ? Sont-elles en train de se faire ou de se défaire ? Bougent-elles ?

D’où viennent-elles ? 


Originaire de Rosario, Argentine, Gladys Nistor travaille à Paris depuis 1990, après des études de philosophie à l’Université Hébraïque de Jérusalem, et son diplôme de l’École des Beaux-Arts de Rosario. Très jeune, elle décroche le premier prix au Salon National de Rosario et son œuvre fait partie de la collection du musée. Suivront de nombreuses expositions collectives dans des galeries et centres d’art de Buenos Aires couronnées de succès, qui témoignent du parcours prolifique de ces années passées dans son pays d’origine. Dès son arrivée à Paris, Gladys Nistor est repérée au Salon de Montrouge où elle sera invitée trois années de suite.

Elle participe à des expositions de dimensions internationales, telles que « Sueños concretos » à Bogota, Colombie, ou « Painting Zero Degree » au Cranbrook Art Museum, Michigan et au Cleveland Center for Contemporary Art, Ohio, aux Etats-Unis.