Refuge, 2022, 190x240cm, c G LHeureux.jpg

INTRICATION

THERESA MÖLLER

Les paysages peints par Theresa Möller sont des voyages immobiles, vers un ailleurs non déterminé, une nature fantasmée. Ses toiles apparaissent foisonnantes, saturées de motifs végétaux et de couleurs, dans une composition complexe qui mêle planéité et profondeur à la fois.


Le titre de l’exposition - Intrication - évoque cette complexité, tant les lignes de force se chevauchent et s’intriquent. Vue à une certaine distance, c’est une forêt qui fait bloc, imposante, mais qui ouvre le champ vers des surfaces aquatiques ou vaporeuses qui occupent le « fond » de l’image. Il faut alors s’approcher et découvrir le travail de peinture en détails : du premier plan à l’arrière-plan, on distingue les traits nets, les coups de brosse, les coulures, les dégradés, les veloutés et les aplats qui rendent la peinture de Theresa Möller tout à fait vibrante.

Exposition du 18 novembre au 7 janvier 2023.

​Vernissage le vendredi 18 novembre. 18h-21h.

Theresa Möller_Swamp.JPG

Une promeneuse solitaire dans les contrées sauvages

"Vagabonder dans des contrées sauvages, voilà ce qu'a été ma première expérience des peintures
de Theresa Möller. Un voyage qui m'a emporté vers de nombreux détails de textures, de nuances de lumière et de dégradés de couleurs. Ayant grandi à côté de la forêt et aimant y passer des heures, j'ai ressenti un lien immédiat avec l'œuvre de Möller. En tant que visiteurs de la forêt, nous avons la possibilité d'activer nos sens de manière imprévue. Les forêts sont des symbioses faites de différentes forces vitales, notamment de plantes, d'arbres, d'insectes et d'autres espèces, qui s'influencent et se façon­nent mutuellement. La dynamique relationnelle entre chaque force est cruciale pour la coexistence de la forêt dans son ensemble. C'est un espace vivant qui se définit par son harmonie dans le chaos. La forêt ne peut donc jamais être unilatérale et elle ne peut être perçue que d'un seul point de vue.

À l'instar de la complexité de la forêt, les œuvres de Möller offrent une expérience perceptive similaire qui imite sa structure multicouches. Les peintures révèlent la surface et la texture de la forêt dans toute sa puis­sance, emplie de lumière et de sensations dans un chaos équilibré." [...]

Lire l'intégralité du texte de Sarie Nijboer (Trad. : par Éléonore Gros) ici.

Image ci-dessus : Swamp, 2022. 150 x 190 cm © G. Lheureux